Comment devenir carreleur ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?

De nos jours, le carrelage habille nos différents murs que ça soit en cuisine ou à la salle de bain. Peu importe la pièce, le carrelage est fort convoité par les propriétaires, vu que c’est un moyen d’éviter les ravages que l’humidité peut faire sur les murs. Pour ce qui est de la pose du carrelage sur les murs, on fera appel à un carreleur, celui-ci va effectivement jouer un rôle assez important dans l’esthétique de la maison ainsi que sa finition.

Devenir carreleur : en quoi consiste ce métier ?

Le métier de carreleur, aussi appelé carreleur mosaïste, car la mosaïque est considérée comme étant une sorte d’assemblage de différents carreaux avec plein de couleurs afin de constituer un ou plusieurs motifs décoratifs. Le carreleur travaille que ça soit seul ou en groupe (avec son équipe) en veillant à toujours coordonner ses travaux avec les plombiers, les électriciens, les peintres, etc. Peu importe le genre de travail qu’il devra accomplir, pour devenir carreleur, celui-ci va devoir se munir de différents savoir-faire avant de se lancer dans un projet. Ce dernier travaille que ça soit en intérieur ou en extérieur. Durant ses différents projets, il aura à manier et façonner différents matériaux tels que : les cérames, faïences, etc.

Comment devenir carreleur ?

Tout d’abord, on commence par le parcours scolaire. Afin d’arriver à se lancer dans une carrière de carreleur, il existe différentes formations pour devenir carreleur dont :

  • Niveau BAC +3 ;
  • Niveau BAC +2 ;
  • Niveau BAC ;
  • Niveau CAP.

Pour le niveau BAC +3, c’est une licence professionnelle mention métiers du BTP soit bâtiment et construction. Sinon, il existe la formation de carreleur de niveau BAC +2 en ayant un BTS AF soit en aménagement et finition. Ou bien un BP en carrelage mosaïque (deux ans). Il existe aussi une formation carreleur diplômante en CAP (certificat d’aptitude professionnelle) de niveau 3 pour le métier de carreleur mosaïste.

Concernant les compétences à avoir pour devenir carreleur, il est conseillé d’avoir ou de développer un don en travaux manuels, d’être organisé et méthodique dans sa façon de travailler et d’avoir un esprit créatif. Il est préférable d’avoir une bonne compréhension du monde commercial pour pouvoir satisfaire ses clients. Et enfin, de bonnes conditions physiques afin d’être capable de mener à bien ses différents projets professionnels, vu que le carreleur mosaïste sera parfois amené à porter des poids lourds, de travailler durant de longues heures dans différentes positions des fois désagréables et fort inconfortables. Sa disponibilité est essentielle ainsi que des connaissances en maçonnerie.

Quels sont les avantages et inconvénients à devenir carreleur ?

Pour ce qui est des avantages d’un carreleur, il en existe plusieurs. Tout d’abord, les carreleurs sont généralement très indépendants, ce qui implique des salaires souvent plus élevés. De plus, sachant que de nos jours, relativement peu de personnes s’intéressent à ce métier, il y a plus d’offres que de demandes. Le fait que le carreleur ne soit pas constamment en quête de clients, lui permet de mieux gérer sa vie personnelle avec la professionnelle. Enfin, devenir carreleur est un métier qui ne risque pas de s’éteindre vu sa nécessité.

En ce qui concerne les inconvénients, il faut savoir qu’un carreleur s’expose à des risques de chutes quotidiennement, à des substances chimiques nocives pour la santé et donc des conditions de travail assez dures. Par ailleurs, les carreleurs indépendants se confrontent aussi à la concurrence pour trouver des chantiers, et gérer tout le côté administratif et commercial du travail.