Que doit-on savoir sur la formation et le métier du carreleur ?

Le carreleur est un métier artisanal qui nécessite le passage par une formation et un stage afin d’obtenir le titre et le diplôme de carreleur professionnel et d’acquérir les compétences et les connaissances nécessaires. Si vous êtes intéressé par le domaine et que vous êtes passionné par les travaux de rénovation, nous avons tout ce qu’il faut savoir sur la formation d’un carreleur.

En quoi consistent le travail et la formation d’un carreleur ?

Le carreleur intervient dans les travaux de rénovation ou de construction d’immobilier afin d’effectuer l’habillage et le revêtement de sol ou des murs par le biais de la pose des carreaux et des carrelages. Son travail consiste donc en une tâche de finition et non pas de conception puisqu’il n’intervient qu’après la fin des travaux de construction et après la maçonnerie. Le carreleur travaille avec différents matériaux comme la faïence ou le carrelage dans différents types d’immobilier :

  • En extérieur : piscines, rues, jardins, etc.
  • En intérieur : maisons, bâtiments, bureaux, garages, etc.

Connaître les compétences requises pour une formation de carreleur

Les principales qualités et compétences requises pour un carreleur sont liées à la condition physique du candidat. Voici quelques compétences essentielles qu’un carreleur doit avoir :

Une bonne condition physique

Le carreleur doit impérativement avoir une bonne résistance physique en vue de la nature assez rude du travail. En effet, le carreleur doit travailler dans différents types d’endroits et ne sera pas toujours dans des conditions favorables. De plus, la force physique l’aidera dans son labeur.

Une bonne maîtrise manuelle

Le carreleur doit également avoir une bonne maîtrise des outils et une habileté manuelle puisqu’il s’agit d’un travail manuel. Il doit être capable de manier les outils nécessaires sans se mettre en danger, mais aussi pour assurer des résultats professionnels.

Un bon sens de déco et un bon goût

Loin de l’aspect physique, le carreleur doit également être muni d’un bon sens d’esthétisme et de la déco. Son travail est avant tout un travail d’artisanat et de création. Il doit donc être en mesure de proposer des idées esthétiques concernant la pose de carrelage ou de faïence.

Un bon sens de communication

Enfin, le carreleur doit à tout prix avoir un bon sens de l’écoute et de la communication. Il est effectivement amené à exécuter les demandes des clients et doit donc être à leur écoute pour pouvoir les satisfaire, mais aussi pour pouvoir les conseiller correctement.

Comment faire une formation du carreleur ?

Si vous désirez être carreleur professionnel, il est nécessaire de passer par une formation. Vous avez le choix entre différentes formations selon votre niveau d’études :

  • Niveau 3ème : faire un CAP carreleur-mosaïste ;
  • BP en Aménagement et Finition du Bâtiment : après le bac ;
  • BP en Carrelage-Mosaïque : après le CAP et avec 2 ans d’expérience ;
  • BTS Aménagement et Finition : après un Bac +2 ;
  • DMA en Décor Architectural option décor du mur : après un Bac +2.

Connaître le salaire et les débouchés après une formation carreleur

Le métier de carreleur a une bonne chance d’employabilité puisqu’il est très demandé sur le terrain. Vous pouvez travailler à votre compte ou en entreprise. Le salaire du carreleur va donc dépendre de son lieu de travail. En moyenne, un carreleur débutant a un salaire mensuel de 1 445 €, et avec l’expérience, il peut atteindre les 3000 €.