Reconversion professionnelle en tapissier d’ameublement

Le travail du tapissier est une merveilleuse œuvre d’art. Il travaille sur des chaises du XVe siècle à nos jours, dans une variété de motifs, de formes et de couleurs. Il crée de nouvelles choses ou répare celles qui existent déjà (restauration d’anciens modèles). Pourquoi ne pas se reconvertir en tapissier ?

Qu’est-ce que le métier de tapissier ?

Le tapissier est un artisan avec une profession relativement ancienne qui est le successeur d’un métier d’art historique. Il sait donner une nouvelle apparence aux meubles de la maison (fauteuils, buffets, literies, etc.), ainsi qu’aux murs et au plafond (rideaux, voilages, stores, etc.), et même aux chevrons (suspensions, plafonds tendus, etc.). Il peut s’occuper de meubles neufs de tous types, mais aussi remodeler, et même restaurer des meubles anciens une fois qu’ils ont été correctement retirés. Le tapissier doit connaître les différences entre les équipements anciens et contemporains, ainsi que la résistance des différents types de bois. L’artisan travaille avec un large éventail de matériaux, notamment :

  • La soie.
  • Le cuir.
  • Le crin.
  • Le lin.

Même dans le cadre d’un programme d’enseignement formel, le métier de tapissier peut être une entreprise fiable pour quiconque le souhaite vraiment. Il existe des exemples de reconversions réussies qui le prouvent. Il faut d’abord, se préparer à passer un CAP en option mobilier ou couture pour se perfectionner dans le domaine de la tapisserie. Pour une personne déterminée et en excellente condition, c’est un objectif tout à fait réalisable (les mains et le dos sont particulièrement sollicités dans ce champ professionnel).

Quels que soient l’âge et la fonction, il existe une multitude de formations et de certificats pour devenir tapissier. Si vous êtes jeune et que vous avez le temps, n’espérez pas pouvoir vous former en un ou deux ans, prévoyez plutôt que votre formation durera trois, quatre ou cinq ans. Persistez dans la « première » formation et l’apprentissage suivant le CAP, le travail sera payant. Les formations longues et l’expérience professionnelle sont préférables aux formations courtes si vous voulez maximiser vos possibilités. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter les Compagnons du Devoir. Une des écoles les plus connues est la Bonne Graine à Paris.

Quel est le lieu de travail du tapissier ?

La plupart des tapissiers sont des artisans qui exercent leur activité aussi bien sur place que dans leur atelier. Il peut toutefois travailler pour une entreprise artisanale classique. Le tapissier collabore souvent avec un antiquaire, en restaurant pour lui des meubles anciens. Toutefois, il peut travailler avec des architectes d’intérieur pour créer des commandes spéciales. Un autre employeur potentiel est un fabricant de meubles de surplus destinés à la grande distribution.

Pour travailler comme tapissier, il faut avoir de la dextérité manuelle et de l’expertise. Comme il s’agit d’une carrière artistique, vous devrez avoir des compétences en dessin, en menuiserie et en couture. Vous serez amené à vous rendre fréquemment au domicile de vos clients, c’est pourquoi, vous devez avoir une excellente capacité d’écoute et une connaissance approfondie du secteur artistique.

Les meubles sont créés et restaurés du début à la fin. Le métier de tapissier est très ancien. Ainsi, ce métier repose sur un savoir-faire ancestral qui s’est transmis de génération en génération, de maître à élève. Avec l’évolution des tendances et l’introduction de nouveaux matériaux, le métier s’est considérablement développé. Cependant, les mêmes procédés fondamentaux sont toujours appliqués, et les matériaux traditionnels doivent être utilisés pour les meubles anciens ou les beaux meubles (poils végétaux ou animaux).

Salaire et possibilités d’avancement

Un tapissier commence son travail avec une rémunération équivalente au salaire de valeur. Le salaire variera probablement en fonction de l’entreprise artisanale et du savoir-faire. Notez que le salaire brut mensuel d’un tapissier indépendant peut atteindre les 3 500 euros. Vous pouvez évoluer vers le rôle de chef d’équipe ou de contremaître, en fonction de vos talents de tapissier, mais vous pouvez aussi créer votre propre entreprise de tapissier.