Comment déterminer le tarif de main d’œuvre d’un tapissier et quels impacts ont les compétences du tapissier sur ses derniers ?

La tapisserie est omniprésente dans notre décoration, ne serait-ce que dans notre canapé, fauteuil, etc. Il est donc important de se rendre compte de l’importance de la présence du métier de tapissier vu sa complexité et surtout le fait qu’il soit indispensable à l’industrie de l’ameublement, qui à son tour nous est indispensable non pas que pour la décoration, mais aussi des éléments plus importants tels que les meubles et les tissus.

Selon quoi le tarif de main d’œuvre d’un tapissier est déterminé ?

Le tapissier, aussi appelé tapissier d’ameublement ou encore tapissier décorateur est en fait un artisan d’intérieur. Son travail consiste d’une certaine manière de rénover votre intérieur, et cela, en embellissant les différents meubles et tissus. Sa mission ne s’arrête pas qu’à ça, il va poser des moquettes, réaliser des matelas tout en passant par la couture de rideaux et de coussins, l’artisan sera entouré de collaborateurs, partenaires, d’architectes, etc. Et cela pour mener à bien sa carrière. Le tarif de main d’œuvre d’un tapissier va donc dépendre essentiellement et logiquement du travail fourni, vu que son métier est très vaste et qu’il touche à différents domaines des plus faciles au plus complexes, le tarif sera relatif à l’effort fourni. Cependant, la rémunération annuelle d’un tapissier est estimée à 26 700 euros.

Les compétences impactent elles le tarif de main d’œuvre d’un tapissier ?

Bien évidemment, comme tout métier celui-ci aussi requiert des compétences spécifiques, dont :

  • La dextérité manuelle ;
  • Le dessin ;
  • La représentation des volumes et de l’espace ;
  • Rigueur et minutie ;
  • Sens de l’écoute.

L’une des qualités les plus importantes dans ce métier est la dextérité manuelle, il est primordial pour le tapissier d’être capable de bien user de ses bras et ses mains d’une manière contrôlée et précise peu importe la taille de l’objet auquel il a à faire. L’artisan doit aussi posséder des compétences en dessin remarquables, savoir bien marier les couleurs de différentes manières en jouant sur la panoplie de styles existants. En outre, la représentation des volumes et de l’espace est à son tour indispensable à ce dernier. Il devra être doté d’une rigueur, d’une minutie et d’une précision irréprochable, mais aussi d’un sens de l’écoute pour donner les bons conseils à sa clientèle et répondre à leurs besoins. Des connaissances en menuiserie, en couture et en arts sont des atouts à ne pas négliger. Par conséquent, on comprend vite qu’il n’est pas évident de tomber sur un bon tapissier, il est donc logique que les tarifs de main d’œuvre d’un tapissier soient impactés par ses compétences. Un expert réputé aura forcément un tarif de main d’œuvre plus élevé que celui d’un débutant qui n’a pas encore fait ses preuves.

Quelques exemples de tarifs de main d’œuvre d’un tapissier :

Si l’on décide de prendre l’exemple d’une couverture de siège pour enlever l’ancien tissu et le remplacer par un nouveau, il existe différents tarifs dépendant du genre de siège soit : pour une galette de chaise, c’est 49 euros, une chaise à dossier à 185 euros, comme un canapé de deux places serait à environ 550 euros. Si on prend un autre exemple de tapisserie comme tout ce qui est un remplacement de ressorts et sangles, nouveau tissu, en plus de la garniture les tarifs seront naturellement plus élevés dû au volume de travail plus conséquent. Pour une galette chaise le prix serait de 90 euros environ, une chaise à dossier, quant à elle, serait à 280 euros et 800 euros à peu près pour un canapé à deux places. Comme toute chose, plus de travail insinue plus de dépenses (ou de rentrées si on travaille).