Combien peut toucher un carreleur comme salaire ?

Le carreleur mosaïste opère dans les finitions d’une construction peu importe son type. Le carreleur intervient pour procéder à un montage de plusieurs carreaux à motifs décoratifs, pour revêtir les murs, le plancher, ou encore les marches. Et ce, dans un but esthétique. Le carreleur vise aussi à assurer tout type d’isolation. Alors, comment devenir un carreleur gagnant bien sa vie ? Et quel est le salaire que peut atteindre un carreleur ?

Quelles sont les qualifications d’un carreleur pour un bon salaire ?

Un carreleur peut avoir à effectuer plusieurs tâches, toutes liées à la pose d’un revêtement. Cela requiert certaines qualités, comme le sens de la précision, et l’habilité dans la découpe des carrelages, sans oublier qu’il doit être attentif aux détails et au côté décoratif de son métier. Le carreleur travaille en coopération avec les autres métiers du BTP. Il doit, de ce fait, avoir le sens de la communication et du travail en équipe. C’est un métier nécessitant beaucoup d’efforts physiques. L’exercer requiert une bonne santé. Pour pouvoir évoluer dans le métier de carreleur et obtenir un bon salaire, il faut assimiler et maîtriser certaines qualifications techniques, comme :

  • La connaissance des matériaux et des équipements utilisés dans le métier ;
  • La maîtrise des méthodes de découpage et de mise en place ;
  • L’habilité à effectuer des travaux de maçonnerie comme le ponçage ;
  • La connaissance des normes de sécurité, d’insonorisation et d’isolation thermique ;
  • Des aptitudes en calcul et en lecture de schémas.

Des formations spéciales peuvent être suivies pour devenir carreleur professionnel, comme le CAP carreleur mosaïste pour ceux ne détenant pas de bac, le brevet professionnel carreleur-mosaïste pour les bacheliers, ou bien un Bac pro en 3 ans ou 2 ans si vous avez déjà votre CAP. Les diplômes acquis avec Bac permettent d’évoluer dans le métier de carreleur et d’obtenir des fonctions de responsabilités, et des salaires plus avantageux qui vont avec.

Quel salaire peut recevoir un carreleur ?

Comme dans tous les métiers, les salaires se négocient selon les tâches à effectuer, les compétences acquises, mais aussi selon le niveau d’expérience, sans oublier que les postes à responsabilité offrent un salaire plus important. Un carreleur qui débute dans le métier pourra percevoir le SMIC, mais sera exempté d’impôts jusqu’à 5 ans. Avec l’expérience, son salaire sera revu à la hausse, et à partir du moment où il percevra un salaire mensuel égal ou supérieur à 2000 euros brut, il sera soumis à l’imposition. Un taux d’impôt, fixé par la loi fiscale de 2019, sera déduit de la paie au moment de son versement. Le salaire d’un carreleur varie également en fonction de la région où il exerce. On constate par exemple, qu’il est plus élevé en Île-de-France et au Sud Ouest, et peut atteindre jusqu’à plus de 27000 euros brut par an. A cela peuvent s’ajouter différentes sortes de primes, comme des primes de transports ou de panier. Il faut savoir que certaines compétences vous permettent d’obtenir un meilleur salaire, par exemple :

  • Savoir utiliser les logiciels de simulation et de conception ;
  • Une connaissance des termes techniques en anglais ;
  • Savoir gérer des projets.

En outre, un carreleur expérimenté gérant sa propre entreprise peut atteindre un salaire annuel brut de 48 000 euros.